La Berrichonne de Châteauroux United World
Retour à la liste des actualités | 15 Février 2021 |
UN ŒIL SUR NOS PLUS JEUNES…

UN ŒIL SUR NOS PLUS JEUNES…

U15 - PRÉFORMATION

Malgré l’absence de matchs les week-ends et la présence de nombreuses contraintes, les éducateurs et leurs jeunes de la préformation castelroussine s’entraînent tout de même.

 

Sous la responsabilité de Baptiste MANTAUX, responsable de la préformation de La Berrichonne de Châteauroux, nos jeunes équipes ont dû adapter leurs méthodes de fonctionnement pour exercer. Depuis maintenant de nombreux et longs mois, ces derniers sont privés de compétition. Pourtant, les entraînements, eux, ont pu reprendre dans des conditions strictes comme a pu nous les confier Frédéric BERTHELOT, éducateurs des U15 « Bleu et Rouge ».

> Retrouvez des photos de la séance de ce lundi 15 février en cliquant-ici.

Majoritairement au sein de la section sportive Romain Rolland de Déols, nos jeunes travaillent actuellement sur un rythme de deux séances par semaine et par promotion (5ème, 4ème et 3ème), au lieu de quatre fois par semaine dans un contexte sanitaire ‘classique’. « Ces dernières semaines, nous sommes plus sur de l’entretien que sur de l’entraînement… On essaie de faire beaucoup de travail technique, de motricité, de coordination, pour maintenir les jeunes en forme, le tout dans une bonne ambiance pour garder cette motivation qui les anime ! » nous confie Frédéric.

Crise sanitaire oblige, les entraînements ne peuvent pas se dérouler comme lors de la saison passée… Premièrement, il faut pallier à la fermeture des vestiaires. C’est donc en tribune et bien espacés les uns des autres que les jeunes chaussent leurs crampons avant la séance ! Deuxièmement, nous pouvons noter l’absence de contact entre les joueurs pendant l’entraînement : ni duels, ni oppositions… Pour respecter les mesures imposées par le gouvernement.

Malgré cela, ce sont des sourires que nous pouvons voir sur les visages des petits « Bleu et Rouge » ! « On note tout de même beaucoup d’impatience chez les jeunes… L’impatience de reprendre les contacts aux entraînements et surtout l’impatience de retrouver la compétition… » conclue notre éducateur.