abo2014
digitick
Imprimer

Saumur / Berrichonne : 3 - 1

le .

Stade des rives du Thouet, Saumur / Châteauroux  3 - 1  (M-t : 2 - 1)
Avertissements : /
Expulsion : Giraudon pour Châteauroux
Buts : Constant pour Châteauroux
Arbitre : / Spectateurs : /

Saumur : /
Châteauroux : Deneuve, Cherfa, Cordonnier, Koné, Kashi (Thiago), Giraudon, Haddad, Gohiri (Grange), Constant, Fleurival, Baldé (Chalali). Entraineur : Dominique Bijotat
C’est toujours la même histoire, c’est toujours le même plaisir. Quand le gros vient chez le petit, il y a ce bel air de Goliath face à David. C’était donc la fête hier à Saumur avant le match. C’était même l’allégresse après le match. car Saumur a humilié les pros en les éliminant logiquement grâce à trois buts qui ne devaient rien à personne. La Berri n’a que ses yeux pour pleurer et la L2 pour faire son métier.

Le but d'Adipi
Au coup d’envoi Saumur pense qu’il n’est qu’à deux tours de son épopée de 2005;  il y a quatre ans les Saumurois avaient été en 32e face à Nantes. Les Canaris avaient gagné et Saumur avait fêté ça. Là, c’est Châteauroux qui se procure une balle de but dès l’engagement. Une percée de Constant, une superbe dernière passe et voilà Baldé sur orbite. Il se présente face au gardien local, Granger. Mais il vendange précocement. Et il va bientôt mesurer que ce raté va être très ennuyeux. En tout cas, la Berri semble prendre l’affaire au sérieux. Mais c’est tellement trompeur, tellement faux. Les Berrichons n’ont joué sérieusement que trente secondes. En outre, Saumur n’est pas un faire-valoir et il faut l’intervention à l’arraché de Koné devant Adipi sur un beau numéro de Dias. On sent que cette équipe locale a bien des atouts offensifs sous le capot. Des Saumurois qui ne paraissent pas non plus subir le poids de l’événement. À tel point que la première sensation arrive maintenant. Tessier, le latéral, a un culot monstre. Il déborde et centre pour Adipi qui gicle au premier poteau et marque comme à la parade (11e, 1-0).

Et Saumur continue!
Le coup est rude pour Châteauroux. D’autant que Saumur reste juteux et conquérant. Autre gros souci pour la Berri : l’absence d’occasions dans le jeu.
Mais tout se transforme en cauchemar; car l’équipe qui joue trois étages au dessous, va breaker le score grâce à un coup franc de Dias qui berne Deneuve (21e, 2-0). Adipi est même tout près de signer une impensable correctionnelle pour les pros. Ces derniers sont même limite faute professionnelle sur chaque attaque saumuroise. Facteur accablant, infamant: il n’y a pas vraiment de révolte des pensionnaires de L2.

Constant redonne l'espoir
Bon, ils poussent un peu avant la pause avec Haddad, Koné ou Kashi, mais c’est un minimum exigible. La Berri va quand même hausser le ton. Gohiri oblige Granger à repousser le cuir devant son but. Constant s’arrache et égalise de près (44e, 2-1). C’est peut-être le but qui évitera le gros coup de grisou à la Berri. Voilà en tout cas qui promet un second acte coloré. Châteauroux a, comme espéré, les sursauts syndicaux à la reprise.  Mais ces diables de Saumurois restent debout. Et même conquérants, à l’image de Picault qui allume tant d’incendies à droite.

La Berri va faire les titres
Pour dire vrai, on est à mi-distance du 2-2 et du 3-1  Eh bien c’est le 3-1 car Cherfa fait la toile qui tue. Et Adipi en profite pour exécuter Deneuve (63e, 3-1). Et Saumur jouait à dix à cet instant (Picault se faisait soigner)... Oui sire, une humiliation. Mais bientôt c’est Châteauroux qui va jouer à dix car Giraudon est expulsé sur un tacle rude sur Adipi. Mais cette Berri, malgré Chalali, est à la rue, totalement. Elle est impardonnable pour son laxisme aggravé, elle est pathétique à se faire pareillement jongler

shoppers.png Site web de l'adversaire
Vidéo du match
Photos du match

 

  • fbb70  
  • intermarche  
  • grpama70
  • tollens
  • chatx70  
  • logo region centre  
  • thelem70
  • cg36